• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 9 mars 2014

Culture et développement durable

9032014

Article publié dans Équité sociale

Culture et développement durable

                 

La culture est l’ensemble des mœurs, des traditions, des croyances, des valeurs intellectuelles, spirituelles et affectives, des normes formelles et informelles influençant la façon de percevoir et d’agir sur le monde, caractérisant un groupe particulier de personne et souvent lié à une région géographique ou un groupe social. La culture offre une dimension éthique au développement humain.

Selon la convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO, la diversité culturelle est considérée comme un « patrimoine de l’humanité ».

Selon l’UNESCO, « la culture crée un monde riche et varié qui élargit les choix possibles, nourrit les capacités et les valeurs humaines, et est donc un ressort fondamental du développement durable des communautés, des peuples et des nations ».

La diversité culturelle est une grande richesse pour les individus et les sociétés. La protection, la promotion et le maintien de la diversité culturelle sont une condition essentielle pour un développement durable au bénéfice des générations présentes et futures.

La culture fait partie du développement durable, au point que la Commission Française du Développement Durable (CFDD) propose de faire de la culture le quatrième pilier du développement durable aux côtés de l’économie, du social et de l’environnement.

 

BS/AMI




Sommet de la Francophonie

9032014

 29 & 30 Novembre 2014

Sommet de la Francophonie OIF-150x110 Après Kinshasa, Dakar, la capitale sénégalaise accueillera le prochain Sommet de la Francophonie. Le pays a un an pour tout préparer. A Dakar, la construction d’un grand centre des Congrès a commencé dés novembre 2013.

Le Sommet se réunit tous les deux ans. Il est présidé par le chef d’Etat ou de gouvernement du pays hôte du Sommet jusqu’au Sommet suivant. Il statue sur l’admission de nouveaux membres de plein droit, de membres associés et de membres observateurs à l’OIF. Le Sommet définit les orientations de la Francophonie de manière à assurer son rayonnement dans le monde, dans un Cadre stratégique décennal. Il adopte toute résolution qu’il juge nécessaire au bon fonctionnement de la Francophonie et à la réalisation de ses objectifs. Il élit le Secrétaire général de la Francophonie.

 

BS/AMI




Au Burkina Faso, le théâtre de rue épingle la politique africaine

9032014

Par , publié le 08/03/2014 à  20:31

Au Burkina Faso, en collaboration avec la France, le festival des arts de la rue Rendez-vous chez nous se fait l’écho des tensions politiques du pays. Avec des numéros qui n’hésitent pas à brocarder les élites.

Au Burkina Faso, le théâtre de rue épingle la politique africaine
Démocratie I Love You, un spectacle itinérant explosif sur les routes burkinabées.© Igor Hansen-Løve

Ils sont 300, entassés sous le baobab. Des enfants dépenaillés, des femmes enceintes, des vieillards élégants. Tout le village burkinabé de Kiefangué a déserté la place du marché pour se retrouver là. Et ils attendent.

Au Burkina Faso, le théâtre de rue épingle la politique africaineA 16 heures, une moto pétaradante apparaît dans un nuage de poussière rouge. L’engin tire une remorque sur laquelle on peut lire « Démocratie I Love You, votez ici ». Et pile devant le public. Trois clowns aux chaussettes bariolées sautent à terre sous les hurlements des gamins.

« Aujourd’hui, mesdames et messieurs, nous allons vous apprendre comment on fabrique nos présidents, ici, en Afrique », lance l’un des gugusses. Et c’est parti. Le trio enchaîne les sketchs sur la politique africaine : élections truquées, corruption des élites, délires d’un chef d’Etat impopulaire et paranoïaque. Certains adultes, gênés, quittent l’assemblée.

Tout le monde l’a compris : Blaise Compaoré, le président accroché aux rênes du Burkina Faso depuis vingt-sept ans, est dans le viseur. Et il prend cher. « La situation politique est devenue intolérable, explique l’un des comédiens, Vincent Bazié. Je sais que l’on risque gros, mais nous devons nous faire l’écho de la colère qui gronde dans le pays. »

En choisissant comme thème de sa cinquième édition « la citoyenneté et la démocratie en Afrique », le festival des arts de la rue Rendez-vous chez nous s’est mis au diapason des tensions politiques qui agitent le pays. Et la manifestation commence à faire du bruit.

Une effervescence créatrice passionnante

« Neuf jours, 32 spectacles, 100 000 spectateurs. » Les chiffres qu’égrène Boniface Kagambega, directeur artistique du festival, grossissent d’année en année. « Nous sommes en train de devenir la vitrine culturelle de l’Afrique de l’Ouest, continue-t-il. Mais rien ne pourrait exister sans l’engagement des bénévoles et des institutions françaises. » Et c’est bien cette collaboration franco-africaine qui fait le sel de cette manifestation.

Il y a d’abord le volet financier : 80 000 euros rassemblés laborieusement par deux centres nationaux des arts de la rue, les Ateliers Frappaz (Rhône) et l’Atelier 231 (Seine-Maritime), le festival Parade(s) de Nanterre (Hauts-de-Seine), l’Institut français de Ouagadougou et un collectif de compagnies tricolores. Mais aussi les savoir-faire dispensés par des artistes, comme Evelyne Fagnen, qui met en scène cet explosif Démocratie I Love You.

« L’effervescence créatrice pour les arts de la rue qui règne ici est comparable à celle que nous avons connue chez nous à la fin des années 1970. C’est passionnant », pointe Patrice Papelard, directeur des Ateliers Frappaz.

« Nous avons ici une mission de service public, avance le comédien et créateur de la compagnie française Kumulus, Barthélemy Bompard. Voir ces acteurs burkinabés se battre pour monter leurs spectacles nous donne assez d’énergie pour tenir les cinq prochaines années. » A la fin de la représentation, la moto est repartie sur les routes. Rejoindre le village d’à côté. La démocratie est un long chemin.

Article paru dans l’Express En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/scene/au-burkina-faso-le-theatre-de-rue-epingle-la-politique-africaine_1497527.html#4d3DdvfmbJDpsGd0.99

 

BS/AMI







chleuheasy |
Entraide Maroc 2014 |
Mouvementdessarrasins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Genre Recherche Education L...
| Chronique d'une idéaliste
| Bercantour